Marcher avec Lui, Tranches de vie

Comme si Tu faisais exprès

Depuis le début, j’ai un peu de mal avec le caté.
Je n’aime pas que l’on me demande de raconter le pourquoi du comment, je n’aime pas passer deux heures par mois à essayer de trouver quoi dire d’un texte sans trop en dire de moi…
Alors quand on m’a dit « Le samedi 27 tu as rendez-vous à 10h pour la journée d’onction des catéchumènes », je dois bien le dire : j’appréhendais. Je dois même dire que je n’étais pas emballée du tout.

Vendredi, je suis allée acheter un gâteau pour le repas partagé, je me suis levée, samedi matin, suis partie et me suis retrouvée devant une grande bâtisse. Il y avait deux personnes qui avaient l’air de chercher une entrée, et nous sommes restés quelques minutes à nous demander ce que nous pouvions bien faire là, seuls.
Alors qu’une quatrième personne tout aussi perdue que nous arrivait, nous avons finalement trouvé par où entrer, sommes allés nous inscrire et la quatrième arrivante et moi avons décidé de ne plus nous lâcher de la journée.

Ça a commencé par une prière dans une chapelle très chouette, puis on est revenus dans la salle où l’on nous avait accueillis. Ma nouvelle copine et moi n’avons pu nous défiler : premières entrées, premier rang obligatoire. Pas moyen d’échapper aux regards du prêtre nous enjoignant à avancer toujours plus.
Les évêques sont arrivés, ils ont commencé à parler, mais Jésus a décidé que ça ne se passerait pas comme ça. L’icône est tombée, et les bougies sur le lectionnaire. Tout a été remis en place, et nous avons tous reçu un texte avant de nous mettre en groupe, histoire de discuter un peu.
La guérison de l’aveugle Bartimée.

Comme si Tu faisais exprès.

Nous avons discuté, un peu. À coté de moi, un garçon que je vois tous les jeudis en allemand. Nous avons discuté encore.. Le cardinal nous a parlé du pardon, de son importance, de sa force. Il nous l’a rappelé, que le pardon n’est pas l’oubli, qu’il nous libère.

Comme si Tu faisais exprès.
Nous avons mangé, ri, beaucoup, nous avons écouté le cardinal, et nous sommes retournés dans la chapelle du début. Très jolie, vraiment.
Ca ne me gênait pas, cette fois, d’être à coté de quelqu’un que je connaissais, même un peu. Ça ne me gênait pas de la montrer, ma petite croix argentée qui est toujours bien cachée. Je dois avouer que me retrouver là, avec tous ces gens à peu près dans la même situation que moi, chacun avec notre histoire, j’ai même été un peu émue.. Bien plus que lors de l’entrée en Eglise.
Nous avons reçu l’onction, nous avons écouté, et en partant, nous avons chanté. « La première en chemin, Marie tu nous entraines, à risquer notre oui aux imprévus de Dieu… »

Comme si Tu faisais exprès.

Merci

IMG_8549

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s